mercredi 27 juillet 2022

Après l'océan


Après l'océan,

Laurence Peyrin,
Ed.Calmann-Levy, 2022


Mot de l'éditeur :

Rescapées du Titanic, que deviendront les deux sœurs Alistair, seules dans un New York inconnu ?
En ce printemps 1912, parmi d’autres naufragés hagards tirés de l’océan, Letta Alistair, 24 ans, serre contre elle sa petite soeur Molly en regardant approcher la statue de la Liberté.
Elles sont les deux seules survivantes de leur famille, engloutie comme 1491 personnes avec « l’insubmersible » Titanic.
Les soeurs Alistair ont tout perdu. Leur père, Charles, dit le roi de la tourte, célèbre pour ses pâtes brillantes, ses viandes moelleuses mêlées d’oignons caramélisés,
avait embarqué famille et biens pour développer son savoir-faire à New York. Letta ne peut même pas s’autoriser le désespoir, car Molly l’inquiète, plongée depuis le drame dans un profond mutisme.
Le naufrage du Titanic est un événement majeur qui secoue toute l’Amérique, et les victimes sont prises en charge, logées à l’hôtel, examinées à l’hôpital.
Et après ? Letta va devoir puiser très loin en elle pour survivre dans ce New York qu’elle n’aime pas et qu’elle ne comprend pas.
Et se battre pour sauver sa petite soeur bientôt qualifiée de « folle » dans un siècle qui traite mal les fous...
Une atmosphère à la Downton Abbey vue d’Amérique : New York en 1912, la fin flamboyante d’une époque.

 

Dealer : Médiathèque de Plouescat

 

Ma lecture :

Je crois que toutes les filles de ma génération, enfin les filles et les garçons, sont montées sur le Titanic. Avec DiCaprio, bien sûr, mais on y était !
Alors ce roman, Après l'océan, m'a tapé dans l’œil.

En 1912, Charles Alistair, le roi de la tourte de Portsmouth (Angleterre), vend la boulangerie familiale et met toutes ses économies dans un aller simple pour New-York avec toute sa famille. Ils vont grossir leur fortune en Amérique, un investisseur les y attend.
Le 18 Avril 1912, Letta et Molly débarquent à New-York. Les deux sœurs viennent de voir sombrer leurs parents, leur frère, et le jeune mari de l'aînée. Ainsi que leurs rêves. Au plus profond de l'océan. Letta, orpheline et veuve, doit prendre en charge sa petite sœur, choquée par le drame. L'enfant est éteinte, ne parle plus : elle souffre de neurasthénie sévère. Les rescapés du Titanic ne sont pas pris en charge correctement, personne ne s'attarde sur ce qu'on appellera plus tard les syndromes post-traumatiques. Molly est droguée au Laudanum et est envoyée dans un hôpital psychiatrique d'où sa grande sœur parvient à l'extraire avant qu'il ne soit trop tard. Pendant ce temps, Letta parvient à se reconstruire en travaillant dans une pharmacie, se découvre des amies et fait jouer ses relations. Va-t-elle rester à New-York finalement, cette ville et ses espoirs qui ont fait sombrer sa famille ?

Après l'océan est un roman sur la reconstruction après un drame comme le naufrage du Titanic. Letta et sa famille ont embarqué pour réaliser leurs rêves, mais c'est veuve et orphelines qu'elles débarquent, sa jeune sœur et elle, à New-York, ville si éloignée culturellement de Portsmouth.
C'est aussi un roman sur les combats de jeunes femmes face à l'adversité : Letta qui doit faire preuve de résilience pour avancer et puiser en elle la force de vivre cette aventure américaine seule. Natalie, cette New-yorkaise qui a réussi à faire Médecine quand l'époque ne voulait pas de femme dans les universités, et qui voit sa vie basculer lorsqu'elle perd sa jambe dans un accident de tramway.
C'est un roman de combats personnels, quotidiens, qui œuvrent tous pour l'émancipation féminine et, plus largement, individuelle comme les personnes en situation de handicaps physiques ou de défaillances psychologiques. 

Bref, Laurence Peyrin signe là un beau roman où, malgré l'adversité, rêves et espoirs conservent une chance de se réaliser si on se donne la peine de se battre pour eux. Le roman de la résilience.
Je n'avais jamais lu, encore, de roman de cette auteur et j'ai aimé son écriture, fluide, belle, et juste.

 

Avis des lecteurs:

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Précédentes Accueil