jeudi 18 octobre 2018

Conversations

Conversations,

Jorge Bernstein & Fabcaro,
Ed. Rouquemoute, 2018


Mot de l'éditeur :

Les éditions Rouquemoute publient CONversations, un livre qui compile les meilleurs dialogues entre Jorge Bernstein et des "brouteurs" via les réseaux sociaux, le tout illustré par Fabcaro (Zaï Zaï Zaï Zaï, Et si l'amour c'était aimer ?). L'auteur explique : "Chaque jour ou presque depuis dix ans, je plante une graine de connerie bon enfant sur Facebook et je la laisse pousser dans le terreau fertile des fils d'actualité. La voilà sortie de mon esprit tordu, elle vit sa vie virtuelle et libère mon cerveau pour la suivante."

Après avoir parodié les modes d'emploi de meubles en kit dans
KÅTALÖG et des photos d'antan dans L'Humour Légendaire, Jorge Bernstein part cette fois-ci à l'assaut de ces "escrocs du web, qui, sous une fausse identité (généralement séduisante et féminine), tente de vous extorquer de l'argent" : "Je reçois régulièrement des messages privés de femmes volages et volubiles m'invitant à faire plus ample connaissance. A la différence de 99 % des personnes saines d'esprit, j'y réponds. Soudain, une connexion s'établit pour ces lointains comptes fictifs. Un couillon crédule semble mordre à l'hameçon. Ils termineront, hélas, noyés dans un océan de réponses sans queue ni tête, de calembours douteux et de blagues potaches, emportés dans des abysses d'absurdités. Ce jeu de dupes a donné naissance à CONversations. Des dizaines d'échanges reproduits sans aucune retouche, qui touchent du doigt l'essence même de notre condition humaine : le grand n'importe quoi."



Dealer : Prêté par un ami


Ma lecture :

Jorge Bernstein s'est amusé des escrocs du Web, vous savez, ce qui ont un million d'euros à partager mais ont besoin d'un mandat avant. Vous avez dû recevoir des mails de ce genre...

mercredi 17 octobre 2018

Arthur et les gens très pressés


Arthur et les gens très pressés,

Nadine Brun-Cosme & Aurélie Guillerey,
Ed. Nathan, 2018


Mot de l'éditeur :

Un album délicat qui parle aux parents et aux enfants : comment faire pour respecter le rythme des enfants ?Les journées d'Arthur se ressemblent et se bousculent avec tout plein de gens très très pressés.
Jusqu'au matin où sa maman prend le manteau d'Arthur, son sac à dos, son goûter, mais pas Arthur.
Pour la première fois, Arthur prend son temps et il trouve ça vraiment délicieux. Il va montrer aux adultes qu'on n'est pas toujours obligé de se dépêcher.
Un bel album pour les enfants dès 3 ans.




Dealer : SP Nathan



Notre lecture :

Nadine Brun-Cosme et Aurélie Guillerey signent un album aux couleurs pétillantes, au rythme effréné et d'une douce sensibilité.

dimanche 14 octobre 2018

HHhH

 

 


 

HHhH,

Laurent Binet,
Ed. Grasset, 2010
Prix Goncourt du Premier Roman


Mot de l'éditeur :

Prague, 1942, opération « Anthropoïde » : deux parachutistes tchèques sont chargés par Londres d'assassiner Reinhard Heydrich, le chef de la Gestapo et des services secrets nazis, le planificateur de la Solution finale, le « bourreau de Prague ». Heydrich, le bras droit d'Himmler. Chez les SS, on dit de lui : « HHhH ». Himmlers Hirn hei t Heydrich le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich. Dans ce livre, les faits relatés comme les personnages sont authentiques. Pourtant, une autre guerre se fait jour, celle que livre la fiction romanesque à la vérité historique. L'auteur doit résister à la tentation de romancer. Il faut bien, cependant, mener l'histoire à son terme...




Ma lecture :

Je vais à Prague dans quelques jours, voyage de noces après 10 ans de mariage. Je voulais donc lire un roman tchèque ou du moins, qui se déroule à Prague. Avec mon penchant pour la littérature autour de la seconde guerre mondiale, j'ai tout naturellement choisi ce roman de Laurent Binet au titre étonnant, au premier abord : HHhH.
J'entends déjà mon mari me dire : "Partout où on va, il faut que tu trouves des traces de la guerre...." Ce roman m'offre une belle trace de guerre en la Cathédrale des Saints-Cyrille-et-Méthode...

vendredi 12 octobre 2018

Emma G. Wildford

Emma G. Wildford,

Zidrou & Edith,
Ed. Noctambule, 2017

Mot de l'éditeur :

Il y a quatorze mois, son fiancé, Roald Hodges, membre de la National Geographic Society, a embarqué à bord du Kinship en direction de la Norvège, et depuis... elle est sans nouvelles de lui. Elle questionne régulièrement les autres membres, en vain. Avant de partir, Roald a confié à Emma une mystérieuse enveloppe à n'ouvrir que dans le cas où il lui arriverait malheur. Réfutant cette éventualité, elle décide de tout quitter, sa vie, son confort, l'Angleterre, pour se rendre en Laponie. Et en chemin, elle va peu à peu perdre ses certitudes... Plus qu'une quête à la recherche de son fiancé, Emma va vivre une véritable quête personnelle.



Dealer : Médiathèque de Saint-Pol-de-Léon


Ma lecture : 

J'aime la tendresse qui se dégage dans les BD qu'écrit Zidrou, comme dans Les beaux étés, par exemple.

jeudi 11 octobre 2018

Nos richesses

Nos richesses,

Kaouther Adimi,
Ed. Seuil, 2017
Ed. Points, 2018


Mot de l'éditeur :

En 1935, Edmond Charlot a vingt ans et il rentre à Alger avec une seule idée en tête, prendre exemple sur Adrienne Monnier et sa librairie parisienne. Charlot le sait, sa vocation est de choisir, d'accoucher, de choisir de jeunes écrivains de la Méditerranée, sans distinction de langue ou de religion. Placée sous l'égide de Giono, sa minuscule librairie est baptisée Les Vraies Richesses. Et pour inaugurer son catalogue, il publie le premier texte d'un inconnu : Albert Camus. Charlot exulte, ignorant encore que vouer sa vie aux livres, c'est aussi la sacrifier aux aléas de l'infortune. Et à ceux de l'Histoire. Car la révolte gronde en Algérie en cette veille de Seconde Guerre mondiale.
En 2017, Ryad a le même âge que Charlot à ses débuts. Mais lui n'éprouve qu'indifférence pour la littérature. Étudiant à Paris, il est de passage à Alger avec la charge de repeindre une librairie poussiéreuse, où les livres céderont bientôt la place à des beignets. Pourtant, vider ces lieux se révèle étrangement compliqué par la surveillance du vieil Abdallah, le gardien du temple.




Ma lecture :

"Dès votre arrivée à Alger, il vous faudra prendre les rues en pente, les monter puis les descendre. (...) Puis vous parviendrez enfin rue Hamani, l’ex-rue Charras. Vous chercherez le 2 bis que vous aurez du

mercredi 10 octobre 2018

J'accueille mes émotions


J'accueille mes émotions,

Le bien-être des petits,
Virginie Limousin, Alice Gravier,
Ed. Nathan, 2018


Mot de l'éditeur :

Un voyage à la recherche de tes émotions avec Orayana, l'oiseau d'orGuidé par un oiseau, une petite héroïne va apprendre à connaître ses émotions, et à les exprimer.
Avec Youpirana, le petit singe joyeux, Crocoyo, le crocodile triste, Rayana, la tigresse en colère... reconnais les émotions qui te traversent.
Puis apprends à les accueillir grâce à des outils très concerts : respirer, sauter, dessiner, crier ...
Un voyage poétique et ludique pour l'enfant, des conseils pour les parents.


Dealer : SP Nathan


Notre expérience :

La collection Le bien-être des petits des Editions Nathan propose des albums où la bienveillance est essentielle. J'accueille mes émotions pointe du doigt les émotions de l'enfant, pas toujours

mardi 9 octobre 2018

La tête sous l'eau

Rentrée Littéraire 2018

 










La tête sous l'eau,

Olivier Adam,
Ed. Robert Laffont "R", 2018


Mot de l'éditeur :

Quand mon père est ressorti du commissariat, il avait l'air perdu. Il m'a pris dans ses bras et s'est mis à pleurer. Un court instant j'ai pensé : ça y est, on y est. Léa est morte.
Puis il s'est écarté et j'ai vu un putain de sourire se former sur son visage. Les mots avaient du mal à sortir. Il a fini par balbutier : " On l'a retrouvée. Merde alors. On l'a retrouvée. C'en est fini de ce cauchemar. "
Il se trompait. Ma sœur serait bientôt de retour mais nous n'en avions pas terminé.




Dealer : Livres in Room, Saint-Pol-de-Léon


Ma lecture : 

Depuis quelques romans, je trouvais Olivier Adam plus difficile à lire. Plus littéraire, certes, et cela ne me déplaît pas, mais je ne retrouvais plus l'esprit de Je vais bien ne t'en fais pas. Il fait partie de mes auteurs préférés, et je peux dire, sans mentir, que j'ai lu tous ses romans, tant en Adulte qu'en Jeunesse. Ses romans ados sont merveilleux : tristes, mais si beaux !

lundi 8 octobre 2018

Antigone

Antigone,

Clotilde Bruneau, Luc Ferry, Giuseppe Baiguera,
Ed. Glénat, 2017,
Ed. France Loisirs, 2018


Mot de l'éditeur :

Bravant l'interdit du roi de Thèbes, Antigone, fille d'Oedipe, choisit d'enterrer son frère rebelle, s'exposant ainsi à la peine de mort. Il n'y a pour elle aucune alternative : elle ne fait qu'accomplir son devoir et prouve ainsi sa loyauté envers son parent et les dieux. Mais le roi Créon, son propre oncle, n'a lui pas l'intention de bafouer la loi des hommes, et condamne de fait sa nièce...
La collection « La Sagesse des mythes » accueille ce texte fondateur de la philosophie qui illustre, selon le mot de Hegel, le conflit inéluctable et tragique de deux personnages « unilatéraux », c'est-à-dire légitimes dans leurs vues mais incapables de comprendre, ou en tout cas d'accepter, le point de vue de l'autre.



Dealer : SP France Loisirs



Ma lecture :  

Après avoir croisé Oedipe et Antigone à plusieurs reprises dans mon cursus scolaire et universitaire, je crois que je me suis attaché à eux et à leurs destins tragiques. Antigone, cette jeune femme rebelle qui se bat pour offrir une sépulture décente à son frère Polynice est entière dans ses engagements.

vendredi 5 octobre 2018

Swap du Centenaire




Le Swap du Centenaire 1918-2018

Nous fêtons bientôt le Centenaire de l'Armistice du 11 Novembre 1918.
Voici une belle occasion d'organiser un Swap, non ?
Forts du succès du Swap sur les deux guerres mondiales en Mai 2016, réitérons l'expérience de l'échange de colis de confort et de réconfort, comme en recevaient nos chers Poilus par les familles ou la Croix-Rouge.



jeudi 4 octobre 2018

Chien-Loup

Rentrée Littéraire 2018
Lauréat Prix Landerneau 2018





Chien-Loup,

Serge Joncour,
Ed. Flammarion, 2018


Mot de l'éditeur :

L'idée de passer tout l'été coupés du monde angoissait Franck mais enchantait Lise, alors Franck avait accepté, un peu à contrecœur et beaucoup par amour, de louer dans le Lot cette maison absente de toutes les cartes et privée de tout réseau. L'annonce parlait d'un gîte perdu au milieu des collines, de calme et de paix. Mais pas du passé sanglant de cet endroit que personne n'habitait plus et qui avait abrité un dompteur allemand et ses fauves pendant la Première Guerre mondiale. Et pas non plus de ce chien sans collier, chien ou loup, qui s'est imposé au couple dès le premier soir et qui semblait chercher un maître. En arrivant cet été-là, Franck croyait encore que la nature, qu'on avait apprivoisée aussi bien qu'un animal de compagnie, n'avait plus rien de sauvage ; il pensait que les guerres du passé, où les hommes s'entretuaient, avaient cédé la place à des guerres plus insidieuses, moins meurtrières. Ça, c'était en arrivant. Serge Joncour raconte l'histoire, à un siècle de distance, d'un village du Lot, et c'est tout un passé peuplé de bêtes et anéanti par la guerre qu'il déterre, comme pour mieux éclairer notre monde contemporain. En mettant en scène un couple moderne aux prises avec la nature et confronté à la violence, il nous montre que la sauvagerie est toujours prête à surgir au cœur de nos existences civilisées, comme un chien-loup.



Ma lecture :

Dernier roman de la sélection Prix Landerneau 2018.
Quatre romans, quatre auteurs que je n'avais jamais lus, quatre découvertes.

Le résumé de Chien-Loup m'a plu : un couple va passer trois semaines dans le Lot, sans réseaux, coupés du monde. Prometteur, non ?

Précédentes Accueil