jeudi 21 mars 2019

Les gratitudes







Les gratitudes,

Delphine de Vigan,
Ed. JC Lattès, 2019


Mot de l'éditeur :

«  Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.
Et la peur de mourir.
Cela fait partie de mon métier.
Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas.  »


Michka est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole. Autour d’elles, deux personnes se retrouvent  : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé  de la suivre.



Ma lecture :

Lundi matin, j'ai entendu Delphine de Vigan parler sur France Inter. D'elle, je n'avais lu que No et moi et Les heures souterraines, romans que j'avais beaucoup aimés. Je ne sais pas pourquoi, j'avais pourtant oublié cet auteur. En l'entendant parler des Gratitudes à la radio, sans savoir que c'était elle, son roman m'a interpelée. Ce qui m'a poussée à mettre le volume plus fort ? D'entendre : "mesurez-vous l'importance de dire merci ?" et "elle veut remercier ces Justes qui l'ont sauvée"...

mercredi 20 mars 2019

Tout-petit Montessori : les couleurs

Tout-petit Montessori :
les couleurs,

Delphine Roubieu, Mizuho Fujisawa,
Ed. Nathan, 2019


Mot de l'éditeur :

Un coffret pour découvrir les couleurs et les nuances, les nommer, les classer.Dans la pédagogie Montessori, l'apprentissage des couleurs se fait grâce à un matériel simple, qui favorise le plaisir de découvrir et l'autonomie de l'enfant.
Ce coffret permettra à l'enfant de découvrir progressivement 9 couleurs (les 3 couleurs primaires pour les tout-petits, puis les secondaires et enfin les dégradés), de catégoriser, de comparer et d'affiner son sens chromatique.



Dealer : SP Nathan, merci !


Notre expérience :

Mes deux garçons, Lohan et Jules, n'ont pas l'âge requis pour profiter pleinement de ce coffret Montessori.
Le premier est trop grand, 6 ans, et utilise ce genre de matériel à l'école. Trop fastoche, dit-il... Sauf que quand il s'agit de distinguer les dernières couleurs des dégradés de rouge, orange ou rose : l'affaire se corse !

mardi 19 mars 2019

Ceux qui voulaient voir la mer







ceux qui voulaient voir la mer clarisse sabard charleston Nice Antibes New-York Moguériec Sibiril avis chronique critique coup de coeur lecture blog bloggeuse littéraire livre amour feel good

Ceux qui voulaient voir la mer,

Clarisse Sabard,
Ed. Charleston, 2019


Mot de l'éditeur :

Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue ! Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d'agent de bibliothèque, la jeune femme n'a pas le temps de chômer. Pourtant, c'est avec beaucoup de douceur qu'elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui attend toutes les semaines son grand amour, Albert, parti à New York tenter sa chance après la guerre. Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, c'est le présent qui va la rattraper...


Dealer : SP Charleston, merci !


Ma lecture : 


Nouveau roman de Clarisse Sabard, nouveau coup de cœur !
Avec le titre, la couverture, le résumé, je m'attendais à une histoire d'amour entre un soldat américain de la Seconde Guerre Mondiale et une jeune française. Je me trompais totalement !

vendredi 15 mars 2019

Les inséparables







les inséparables Jacob Simone Veil Milou Denise Jean Dominique Missika Seuil Déportation Shoah retour avis chronique blog littéraire instagram

Les inséparables,

Simone Veil et ses soeurs,
Dominique Missika,
Ed. Seuil, 2018


Mot de l'éditeur :

Elles sont trois sœurs : Madeleine, Denise et Simone Jacob, rescapées des camps de la mort. Madeleine, dite Milou, et Simone déportées avec leur mère Yvonne parce que juives à Auschwitz et à Bergen-Belsen ; Denise, à Ravensbrück. Rapatriées en mai 1945, Milou et Simone apprennent à Denise, déjà rentrée, que leur mère est morte d'épuisement. De leur père, André, et de leur frère Jean, elles espèrent des nouvelles. Déportés en Lituanie, ils ne reviendront jamais.
Pour les sœurs Jacob, le retour est tragique. À la Libération, on fête les résistants, mais qui a envie d'écouter le récit des survivants ? Milou et Simone ne rencontrent qu'indifférence, incompréhension et gêne, alors elles se taisent. Mais, peu à peu, la vie reprend ses droits. Les jeunes femmes semblent heureuses quand, en 1952, Milou meurt dans un accident de voiture. Denise et Simone restent les deux seules survivantes d'une famille décimée. Plus que jamais inséparables.

Dans ce récit poignant, Dominique Missika éclaire la jeunesse des filles Jacob, toutes trois si belles et si vaillantes, et raconte ce qui a souvent été tu : la difficulté de certains déportés à trouver une place dans la France de l'après-guerre. À partir de ses souvenirs personnels et d'archives inédites, l'auteure, qui a été proche de Simone Veil devenue une icône républicaine, et de Denise Vernay, combattante inlassable de la mémoire de la Résistance et de la déportation, dévoile ici un pan intime et méconnu de l'histoire de ces sœurs admirables.
Dominique Missika est historienne. Elle a publié plusieurs ouvrages sur la France sous l'Occupation, dont L'Institutrice d'Izieu (Seuil, 2014).



Dealer : Bibliothèque de Sibiril


Ma lecture :

Quand je regarde la photo de la couverture, je ne peux pas m'empêcher de m'attarder sur chaque visage, sur chaque regard avec émotion. Quelle tragédie ! Quels destins ! Ces quatre enfants, les quatre enfants Jacob, Madeleine, Denise, Jean et Simone. sous le soleil niçois, encore insouciants...

jeudi 14 mars 2019

La mer qui prend l'homme

la mer qui prend l'homme pulsions salines christian blanchard belfond thriller bretagne finistère roscoff île de batz chalutier pêche SPT Afghanistan militaires armée vengeance feu

La mer qui prend l'homme,

Christian Blanchard,
Ed. Belfond, 2018


Mot de l'éditeur :

Au large des côtes du Finistère, un chalutier à la dérive est localisé. Lors de l'opération de sauvetage, une femme est retrouvée dans une remise, prostrée, terrorisée et amnésique. Le reste de l'équipage a disparu.
Parmi eux se trouvaient trois anciens militaires français. Xavier Kerlic, Franck Lecostumer et Paul Brive avaient embarqué sur le Doux Frimaire à Concarneau, encadrés par le lieutenant Emily Garcia, des services sociaux de la Défense. Celle-ci devait expérimenter avec eux une méthode de lutte contre le stress post-traumatique en les insérant dans un groupe d'hommes soudés par de rudes conditions de travail – les marins du Doux Frimaire.
" Je ne le sens pas, ce coup. Qu'est-ce qu'on vient faire dans cette galère ? " avait lancé Franck en montant à bord, avant que le chalutier ne lève l'ancre en direction de la mer d'Irlande et ne disparaisse des radars...
Entre la guerre d'Afghanistan et l'atlantique nord, un page-turner qui vous plonge dans la tempête des âmes et une mer rouge sang. 



Dealer : SP Belfond


Ma lecture : 

Encore un roman qui se passe, en partie, en Finistère Nord, de Brest à Roscoff, en virant de bord à l'île de Batz. C'est toujours sympathique de bien connaître les lieux d'une intrigue, vous ne trouvez pas ?

mercredi 13 mars 2019

Félix le chien

Félix le chien,

Blanca Lacasa, Gòmez,
Ed. Nathan, 2019


Mot de l'éditeur :

Un album plein d'humour pour accepter la différence et être soi.L'histoire : Félix n'est pas un chien comme les autres. Il n'aboie pas, ne rapporte pas la balle, ne remue pas la queue. Félix reste un mystère.
Toutes les nuits, Félix disparaît dans la rue. Max décide de le suivre... et se rend compte que Félix est plus heureux en compagnie des chats ! De retour à la maison, il lui donne un bol de lait. Felix le chien l'accepte en ronronnant.

Dès 3 ans.



Dealer : SP Nathan, merci !


Notre lecture :

Ce soir, nous avons lu l'album de Blanca Lacasa et Gòmez : Félix le chien. Oui, j'ai bien écrit le chien !

mardi 12 mars 2019

Le voyage de Marcel Grob

Le voyage de Marcel Grob,

Philippe Collin & Sébastien Goethals,
Ed. Futuropolis, 2018


Mot de l'éditeur :

11 octobre 2009. Marcel Grob, un vieil homme de 83 ans, se retrouve devant un juge qui l'interroge sur sa vie. Et plus particulièrement sur le 28 juin 1944, jour où ce jeune Alsacien rejoint la Waffen SS et est intégré dans la 16e division Reichsführer, trois mois après le débarquement allié en Normandie. Marcel se rappelle avec émotion de ce jour fatidique où, comme 10 000 de ses camarades Alsaciens, il fût embrigadé de force dans la SS. Non, il n'était pas volontaire pour se battre mais il n'avait pas le choix, il était pris au piège. Mais pour le juge qui instruit son affaire, il va falloir convaincre le tribunal qu il n'a pas été un criminel nazi. Alors, Marcel Grob va devoir se replonger dans ses douloureux souvenirs, ceux d un "malgré nous", kidnappé en 1944, forcé d'aller combattre en Italie, au sein d'une des plus sinistres division SS. Un voyage qui l'amènera à Marzabotto, au bout de l'enfer...


Dealer : Livres in room, Saint-Pol-de-Léon


Ma lecture :

C'est à la télévision que j'ai entendu parler de ce roman graphique, Le voyage de Marcel Grob. Son auteur, Philippe Collin était invité dans « Le petit Q » sur TMC. Comme quoi, la télé peut amener à la lecture !
Bref, Philippe Collin évoquait la Seconde Guerre Mondiale, l'Alsace et les malgré-nous.
Les malgré-nous ? Pourtant passionnée par les années 39-45, je n'en avais jamais entendu parler. Jamais.

lundi 11 mars 2019

L'ilien

L'ilien,

Michel Jolivet,
Ed. Outre-Manche, 2016


Mot de l'éditeur :

Eté 1913. Yann n'a que 17 ans, gaillard robuste et déjà expérimenté, matelot depuis 3 ans sur le Reder Mor, le meilleur bateau de l'île de Siec. La mort de Fanch, son patron, lui fera quitter son île, havre de paix du littoral nord finistérien. Confronté aux difficultés puis aux plaisirs de la ville à travers des expériences amoureuses qui le feront devenir adulte, il embarquera sur un grand navire long-courrier qui l'amènera en Amérique du Sud par le redouté Cap Horn. Yann découvrira les règles si particulières de la navigation à voile, la manœuvre des grands voiliers, l'amour pour la fille de son capitaine et la dure réalité de la condition humaine...
Capitaine de la marine marchande, petit fils de goémonier, embarqué à 16 ans au long-cours, Michel Jolivet nous livre ici un roman d'aventure dans lequel se mêlent les techniques de la navigation à voile et une description détaillée de la vie en Bretagne à l'aube du XXème siècle. Il nous fait parcourir le monde à travers une œuvre touchante d'humanisme issue de son expérience de la mer et des hommes. 



Dealer : SP des éditions Outre-Manche


Ma lecture :

J'ai reçu ce roman il y a quelques semaines des mains de son éditrice. Les éditions Outre-Manche publient en effet le roman de Michel Jolivet, L'Ilien.Cet auteur ne m'est pas inconnu, en tout cas son nom. C'est, comme on dit, un gars du coin. Un gars du coin qui écrit sur son coin, l'Ile de Siec. C'est une petite île, presqu'île à marée basse, île à marée haute, au large de la grande plage de Santec, le Dossen, en Finistère...

https://www.instagram.com/bibliza29

mercredi 6 mars 2019

Le loup en slip se les gèle méchamment







 

Le loup en slip,

Se les gèle méchamment,

Lupano, Itoïz & Cauuet,
Ed. Dargaud, 2017


Mot de l'éditeur :

Le loup en slip est de retour et pourrait bien redevenir le méchant de l'histoire L'hiver arrive, il neige, il fait froid… Grognon, le loup répète sans cesse qu''on se les gèle' ! Mais que peut-il donc bien se geler, lui qui est toujours en slip ? Les habitants de la forêt vont vite devoir le découvrir s'ils ne veulent pas que leur compagnon redevienne le grand méchant loup qui les terrorisait autrefois !


Dealer : Médiathèque de Saint-Pol-de-Léon


Notre lecture :

Lorsque j'ai vu cet album/BD du Loup en Slip à la bibliothèque, ni une ni deux, je l'ai fourré dans mon sac, l'affaire est dans le sac ! Et quelle affaire, les amis !

mardi 5 mars 2019

La chorale des dames de Chilbury






La chorale des dames de Chilbury,

Jennifer Ryan,
Ed. France Loisirs, 2018
Ed. Albin Michel, 2018

Mot de l'éditeur :

1940. Un paisible village anglais voit partir ses hommes au front. Restées seules, les femmes affrontent une autre bataille : sauver la chorale locale pour défier la guerre en chantant. Autour de Miss Primrose Trent, charismatique professeur de chant, se rassemble toute une communauté de femmes, saisie dans cet étrange moment de liberté : Mrs. Tilling, une veuve timide ; Venetia, la « tombeuse » du village ; Silvie, une jeune réfugiée juive; Edwina, une sage-femme  qui cherche à fuir un passé sordide. Potins, jalousies, peurs, amours secrètes... Entre rires et larmes, Jennifer Ryan, s'inspirant des récits de sa grand-mère qui a vécu le conflit depuis un petit village du Kent, sonde les âmes de ce choeur que vous n'êtes pas près d'oublier.


Dealer : SP France Loisirs


Ma lecture :

Si quitter ces dames de la chorale de Chilbury n'est pas un déchirement, c'est certainement un coup au coeur...
Cette couverture désuète à la charmante tasse de thé m'a fait de l’œil. Et son résumé aux faux airs du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates m'a carrément ouvert l’appétit !
Précédentes Accueil