samedi 31 août 2019

L'assassin du train

Les soeurs Mitford enquêtent,
L'assassin du train,

Jessica Fellowes,

Ed. Le Masque, 2018




Mot de l'éditeur :

1919. Louisa Cannon rêve d'échapper à sa vie misérable à Londres, mais surtout à son oncle, un homme dangereux. Par miracle, on lui propose un emploi de domestique au service de la famille Mitford qui vit à Asthall Manor, dans la campagne de l'Oxfordshire. Là, elle devient bonne d'enfants, chaperon et confidente des soeurs Mitford, en particulier de Nancy, l'aînée, une jeune fille pétillante à l'esprit romanesque. Mais voilà qu'un crime odieux est commis : une infirmière, Florence Nightingale Shore, est assassinée en plein jour à bord d'un train. Louisa et Nancy se retrouvent bientôt embarquées dans cette sombre affaire. S'inspirant d'un fait réel (le meurtre de Florence Nightingale Shore encore non élucidé à ce jour), ce roman captivant nous emmène dans l'Angleterre de l'entre-deux-guerres, des milieux défavorisés aux fastes de la High Society, à travers les déboires de Louisa, jeune servante d'origine modeste, et la soif d'aventure de Nancy, jeune aristocrate effrontée, toutes deux devenues complices et bien décidées à trouver l'assassin du train... 


Dealer : Prêté :)


Ma lecture :

Il semble que ce soit la mode des enquêtes très british, un peu kitsh et évidemment vintish :)
(Oui, vintish, je l'ai inventé, ça sonnait mieux que vintage).
En cette fin d'été, je surfe sur cette vague en lisant L'assassin du train, une enquête des sœurs Mitford, ou plus exactement, de l'une des sœurs Mitford, Nancy, et de sa nanny, Louisa.

vendredi 30 août 2019

My Pumpkin Autumn Challenge


Hier, j'ai vu passer sur Internet, ce hashtag : #pumpkinautumnchallenge.
Or, à chaque Halloween, j'aime me choisir une lecture du genre, histoire de frissonner un peu sous le plaid.
Ici, il ne s'agit de se concocter une seule lecture halloweenesque, mais carrément un menu !
L'idée m'a tout de suite emballée !

lundi 26 août 2019

L'école des Robinsons

L'école des Robinsons,

Jules Verne,
Ed. Hetzel, 1882
Livre de Poche, 2013


Mot de l'éditeur :

Le jeune Godfrey mène une vie de privilégié chez son oncle William W. Kolderup, l’homme d’affaires le plus riche de San Francisco. Bien qu’il aime la belle Phina, il s’entête à vouloir parcourir le monde sans elle avant de l’épouser. Son oncle accepte mais à l’unique condition qu’il voyage avec son professeur de danse et de maintien, Tartelett. Il met alors à sa disposition l’un de ses bateaux en partance pour la Nouvelle-Zélande, le Dream ; mais celui-ci sombre en pleine mer. Seuls rescapés de ce naufrage, Godfrey et Tartelett échouent sur une île déserte. Commence alors pour eux une vie de Robinsons, riche d’aventures et d’enseignements... Après L’oncle Robinson et L’Île mystérieuse, Jules Verne signe avec ce roman, écrit en 1882, une nouvelle réécriture de Robinson Crusoé sur fond de roman d’apprentissage.


Dealer : Reçu en cadeau


Ma lecture :


Et si on profitait des vacances d’été, de ce break tant annuel tant attendu pour lire un classique ?
De passage à Nantes, j’ai choisi Jules Verne. N’étant pas encore prête, je crois, pour des aventures trop fantastiques, j’ai opté pour L’école des Robinsons : une réécriture méconnue du mythe de Robinson Crusoé…

dimanche 25 août 2019

Né d'aucune femme

 

 

Né d'aucune femme,

Franck Bouysse,
Ed. La manufacture des livres, 2019


Mot de l'éditeur :

"Mon père, on va bientôt vous demander de bénir le corps d'une femme à l'asile. 
- Et alors, qu'y a-t-il d'extraordinaire à cela ? demandai-je. 
- Sous sa robe, c'est là que je les ai cachés. 
- De quoi parlez-vous ? 
- Les cahiers... Ceux de Rose." 
Ainsi sortent de l'ombre les cahiers de Rose, ceux dans lesquels elle a raconté son histoire, cherchant à briser le secret dont on voulait couvrir son destin. Franck Bouysse, lauréat de plus de dix prix littéraires, nous offre avec Né d'aucune femme la plus vibrante de ses œuvres. Avec ce roman sensible et poignant, il confirme son immense talent à conter les failles et les grandeurs de l'âme humaine.


Dealer : Prêté :)

Ma lecture :

J'ai beaucoup entendu parler de ce livre cette année. Une couverture en noir et blanc, énigmatique ; un résumé tout aussi énigmatique. Que de mystères autour de ce roman !

mercredi 21 août 2019

Une partie de badminton






Rentrée Littéraire


Une partie de badminton,

Olivier Adam,
Ed. Flammarion, 2019


Mot de l'éditeur :

Après une parenthèse parisienne qui n’a pas tenu ses promesses, Paul Lerner, dont les derniers livres se sont peu vendus, revient piteusement en Bretagne où il accepte un poste de journaliste pour l’hebdomadaire local. Mais les ennuis ne tardent pas à le rattraper. Tandis que ce littoral qu’il croyait bien connaître se révèle moins paisible qu’il n’en a l’air, Paul voit sa vie conjugale et familiale brutalement mise à l’épreuve. Il était pourtant prévenu : un jour ou l’autre on doit négocier avec la loi de l’emmerdement maximum. Reste à disputer la partie le plus élégamment possible.
Comme dans Falaises, Des vents contraires ou Les Lisières, Olivier Adam convoque un de ses doubles et brouille savoureusement les pistes entre fiction et réalité dans ce grand livre d’une vitalité romanesque et d’une autodérision très anglo-saxonnes.



Dealer : SP Flammarion


Ma lecture :

Quand je suis rentrée de vacances, le nouveau roman d'Olivier Adam m'attendait sagement. Noël au 15-Août ! L'occasion de ressortir mes raquettes, mon volant, et ma dextérité légendaire de championne de Bretagne de Badminton... Légendaire, ma dextérité sportive. Légendaire !

vendredi 16 août 2019

Paris-Venise

 

 

Paris-Venise,

Florent Oiseau,
Ed. Pocket, 2019
Ed. Allary, 2018


Mot de l'éditeur :

Roman vient de trouver un job sur le Paris-Venise, le train de nuit le plus en retard d'Europe. Les trafics de clandestins, les douaniers avinés, les descentes de pickpockets venus piller la diligence : tout peut arriver dans ce théâtre ambulant. Même tomber amoureux.
Inspiré de faits réels, Paris-Venise confirme le talent de Florent Oiseau qui mêle admirablement humour et sensibilité. 

" – C'est Milan ?
Pris de court, Demba a regardé par la fenêtre et s'est contenté de lire ce qu'il avait aperçu sur un panneau à fond bleu.
– Non, monsieur, bientôt, pour le moment nous sommes à Sottopassaggio, dans la banlieue proche.
– Oui, c'est vraiment très proche, j'ai ajouté, pour avoir l'air d'un mec qui connaissait sur le bout de ses doigts la province lombarde.
Le type s'est fendu d'un rire discret et nous a expliqué avec un brin de condescendance que "sottopassaggio' voulait dire "passage souterrain', mais que le grand panneau "Milano Centrale' qu'on pouvait désormais apercevoir signifiait que nous étions bien à Milan. Demba a répondu que c'était une vanne, le passager s'est senti con et s'est avancé vers l'autre porte, au bout du couloir.
– Bonne vanne, j'ai vraiment cru que c'était un nom de ville.
– Pareil. "



Dealer : Livres in room, Saint-Pol-de-Léon


Ma lecture :

Au début de l'été, ma librairie a eu la charmante idée d'organiser un apéro littéraire avec trois auteurs publiés chez Pocket : Jean Teulé, Arnaud Le Guilcher et Florent Oiseau. Je ne vais pas m'en cacher j'étais venue pour Jean Teulé. Mais les têtes d'affiche ont cet intérêt de déplacer les foules et de faire découvrir des auteurs cachés. Des auteurs cachés...dans un train par exemple. Comme Florent Oiseau, caché dans le Paris-Venise...


Jean Teulé, Arnaud Le Guilcher et Florent Oiseau Librairie Livres in Room Saint-Pol-de-Léon Pocket Apero littéraire Finistère
Jean Teulé, Arnaud Le Guilcher et Florent Oiseau
Librairie Livres in Room
Saint-Pol-de-Léon
4 Juillet 2019




Revenons donc à notre Paris-Venise...
Le Paris-Venise est une ligne de train de nuit, reliant, je parie que vous l'aviez deviné, Paris à Venise. J'aime beaucoup les trains, et imaginer un Paris-Venise de nuit me laisse rêveuse...
Heureusement, Florent Oiseau m'a réveillée avant le départ !
Dans son roman, il installe Roman, jeune adulte, en couchettiste. Il est chargé de veiller à ce que le voyage se passe bien : il s'occupe des passeports des passagers, à leur bien-être et à leur confort. Après, les passagers ne sont pas à l'abri de quelques larcins combinés entre pickpockets et couchettistes ou de partager sa cabine avec des clandestins !
Basé sur sa réelle expérience du Paris-Venise, Florent Oiseau nous fait découvrir la face cachée de ce train. C'est drôle, imprévisible et déjanté. L'auteur a une écriture agréable, fluide et folle. Elle me fait penser à celle de Samuel Benchetrit, cash et authentique.
Une belle et folle découverte : merci Livres in Room et Pocket !




Le train Paris-Venise a destination de Venise va partir,
prenez garde à la fermeture automatique des portes,
attention au départ.

 

mercredi 14 août 2019

L'histoire des sciences

L'histoire des sciences

en 100 images,
Abigail Wheatley, Ian Mcnee, ...
Ed. Usborne, 2019


Mot de l'éditeur :

Ce livre attrayant et informatif, conçu pour les enfants à partir de 7 ans, explique simplement l'histoire des découvertes scientifiques, retracée en image de la préhistoire à nos jours.
Les jeunes lecteurs sont invités à comprendre comment les inventions et les découvertes scientifiques ont transformé le monde, de la préhistoire à nos jours. Ce livre fascinant explique simplement et retrace en image les grandes étapes de l'histoire des sciences, dans des domaines aussi divers que l'astronomie, la radiologie ou la relativité. 



Notre lecture :

Quand on a un petit garçon curieux, ce genre de livre est parfait !

mardi 13 août 2019

En camping-car








En camping-car,

Ivan Jablonka,
Ed. Points, 2019,
Ed. du Seuil, 2018

Mot de l'éditeur :

Le camping-car nous a emmenés au Portugal, en Grèce, au Maroc, à Tolède, à Venise. Il était pratique, génialement conçu. Il m'a appris à être libre, tout en restant fidèle aux chemins de l'exil. Par la suite, j'ai toujours gardé une tendresse pour les voyages de mon enfance, pour cette vie bringuebalante et émerveillée, sans horaires ni impératifs. La vie en camping-car.
Dans ce livre, Ivan Jablonka esquisse une socio-histoire de son enfance, transformant l'autobiographie en récit collectif, portrait d'une époque.


Dealer : Acheté à Livres in Room, Saint-Pol-de-Léon


Ma lecture :

Lire ce récit, En camping-car, dans un camping-car, c'est une petite jubilation.

lundi 12 août 2019

Le petit chaperon Uf

Le petit chaperon Uf,

Jean-Claude Grumberg,
Ed. Actes Sud, 2005
Ed. Flammarion, 2015


Mot de l'éditeur :

Une fillette vêtue de rouge traverse la forêt pour apporter un petit pot de beurre et une galette à sa mère-grand qui l'attend. En chemin, elle rencontre le loup. On connaît l'histoire ! Mais ici, l'animal aux oreilles pointues et aux grandes dents a des allures de caporal et parle avec un drôle d'accent. Bientôt, il menace la fillette : parce qu'elle est Uf, tout ou presque lui est interdit. Jusqu'à la couleur rouge : c'est un capuchon jaune qu'elle devra désormais porter. S'emparant d'un conte traditionnel, Jean-Claude Grumberg aborde dans sa pièce un pan tragique de notre Histoire. Toutefois le rire est partout, pour mieux combattre l'intolérance.


Dealer : Acheté à la boutique d'Oradour-sur-Glane


Ma lecture :

Le conte traditionnel du Petit Chaperon Rouge détourné pour éclairer les méfaits du nazisme ? Il n'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité !

vendredi 9 août 2019

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

 

 

 

 

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel

Romain Puértolas,
Ed. Le livre de poche, 2016
Ed. Le dilettante, 2015


Mot de l'éditeur :

Chaque seconde qui passait était une seconde de vie perdue pour Zahera. Car la maladie progressait à pas d’ogre et l’hôpital, là-bas, n’avait pas les moyens techniques de s’en occuper. La petite fille ne devait donc son salut qu'à sa volonté de fer, et à l’espoir, maintenant, que sa maman vienne la chercher au plus vite.
Alors que la jeune et jolie factrice parisienne Providence Dupois s’apprête à partir en Afrique chercher la petite fille qu’elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l’ensemble du trafic aérien européen. D’aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L’amour donne des ailes. Êtes-vous prêt à vous envoler ?



Dealer : Swap de l'été


Ma lecture :

Lors du dernier Swap organisé sur ce blog, j'ai reçu ce roman au titre à rallonge : La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. Comme j'avais déjà essayé de lire le premier roman de l'auteur, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, et que je n'avais pas réussi à rentrer dans cette armoire Ikea, même en rentrant le ventre, j'étais un dubitative. Mais les Swaps savent faire office de merveilleux conseils de lecture...

jeudi 8 août 2019

Les âmes silencieuses








Les âmes silencieuses,

Mélanie Guyard,
Ed. Seuil, 2019


Mot de l'éditeur :

1942. Héloïse Portevin a tout juste vingt ans lorsqu'un détachement allemand s'installe dans son village. Avides d'exploits, son frère et ses amis déclenchent un terrible conflit. Pour aider ceux qu'elle aime, Héloïse prend alors une décision aux lourdes conséquences...
2012. Loïc Portevin est envoyé par sa mère au fin fond du Berry pour y vider la maison familiale après le décès de sa grand-mère. Loïc tombe sur une importante correspondance entre cette dernière et un dénommé J. Commence pour lui une minutieuse enquête visant à retrouver l'auteur des lettres.
Entre secrets de famille et non-dits, Loïc et Héloïse font chacun face aux conséquences de leurs décisions, pour le meilleur... et pour le pire.
Mélanie Guyard est professeur de biologie en région parisienne. Elle a publié sous le pseudonyme d'Andoryss une dizaine de bandes dessinées (aux éditions Delcourt) et plusieurs romans jeunesse.
Les Âmes silencieuses est son premier roman en littérature adulte.


Dealer : Prêté par une amie :)

Ma lecture :

Dès le résumé, ce roman fleure bon le secret. Une maison de grand-mère à vider, des secrets à y retrouver : bien sûr, cela m'a fait penser aux Lettres de Rose.  La barre est haute pour Mélanie Guyard !

mercredi 7 août 2019

Le royaume des Baleines

Le royaume des baleines légende bretonne conte de la mer Christophe Boncens atelier Pont-Aven Bretagne littérature jeunesse avis chronique Moguériec plage Finistère été avis chronique blog

Le royaume des Baleines,

Christophe Boncens,
Ed. Beluga, 2018


Mot de l'éditeur :

Autrefois, une jeune fille nommée Oregan vivait méchante belle-mère qui la considérait comme sa domestique et la surveillait en permanence. Le soir de ses vingt ans, seule et malheureuse, elle alla en cachette se réfugier sur les rochers au bord de la mer. Elle y croisa un vieil homme qui lui offrit un objet magique. Celui-ci allait changer le cours de sa vie...




Dealer : Dégoté à l'Atelier Christophe Boncens, à Pont-Aven (29)


Notre lecture :

En balade à Pont-Aven, nous étions tombés, par hasard, sur une petite boutique. Enfin, boutique-atelier plutôt. Celui de Christophe Boncens...
Suivantes Précédentes Accueil