dimanche 20 septembre 2015

Les mauvaises gens

Les mauvaises gens (BD),
Etienne Davodeau,
Ed. Delcourt, 2005


Mot de l'éditeur :
Les Mauges. Une région rurale, catholique et ouvrière de l'ouest français. Les années 50. Quittant l'école au seuil de l'adolescence, des centaines de jeunes gens découvrent l'usine et ses pénibles conditions de travail. Avec l'église, elle semble être l'horizon indépassable de leur quotidien. Sur ces terres longtemps considérées comme rétives aux changements, certains d'entre eux se lancent pourtant dans l'action militante. Pourquoi ? Comment ? De l'immédiat après-guerre à l'accession de la gauche au pouvoir en 1981, Les Mauvaises Gens raconte ce désir d'émancipation collective, ses difficultés, ses limites et ses espoirs. C'est à travers l'expérience de ses propres parents et de leurs amis militants qu'Etienne Davodeau dresse ce portrait passionnant du monde ouvrier et de ses combats. Au fil de ces pages, c'est non seulement l'histoire de toute une région qui se dessine, mais aussi celle d'une France en pleine mutation.


Dealer : Prêt d'ami


Ma lecture :
En vacances, j'ai eu le hasard de visiter une exposition consacrée à Etienne Davodeau que je ne connaissais que vaguement. J'ai donc eu envie de lire une de ces BD, et on m'a prêté "Les mauvaises gens". C'est une chronique sur la vie de ses parents, dans les années d'après-guerre jusque les années 80, les trente glorieuses en somme. On découvre les Mauges, région rurale du Maine-et-Loire, et le monde ouvrier, catholique, militant, syndiqué, ... On est spectateur d'une région, de mentalités en pleine mutation socialo-économique.
Un bel ouvrage à lire !

Avis des lecteurs:

  1. Il a l'air très intéressant cet ouvrage...j'en prends note !

    RépondreSupprimer

Suivantes Précédentes Accueil