mardi 4 août 2015

Fils de ploucs

Fils de ploucs
T1 : Le pays, les gens, la vie (Ar vro, ãn dud, ar vuez)
Jean Rohou
Ed. Ouest-France, 2005


Mot de l'éditeur :
La Bretagne, tout le monde connaît, mais ce qu'on en dit est parfois surprenant. Longtemps retardataires et méprisés, les Bretons sont aujourd'hui très dynamiques et très appréciés, mais dans les deux cas, on explique souvent leur comportement par une nature mythique. Ironisant sur bon vieux temps, celtitude et bretonnité, Jean Rohou fait revivre les lieux, les personnages et la vie de son enfance. Il les confronte à l'existence d'aujourd'hui et à celle d'époques plus anciennes, montrant la diversité des Bretons et de leurs moeurs à travers les temps et les lieux. Il analyse la vie des couples et des maisonnées, la mentalité des paysans, l'importance des femmes, le rôle de l'alcool et de la danse, l'attitude face au sexe. Un témoignage exceptionnellement riche, personnel et solidement documenté ; un récit allègre, émouvant et ironique, qui invite à la réflexion critique et à une juste connaissance du passé,- indispensable à la construction de l'avenir.

 Né en 1934, Jean Rohou ignorait le français en arrivant à l'école. Il fut le premier petit paysan de Plougourvest à entrer au collège de Morlaix. Jusqu'à 23 ans, il était étudiant pendant l'année scolaire et paysan pendant les vacances. Il a enseigné à l'université de Rennes de 1961 à 1994, et publié une vingtaine d'ouvrages sur Racine, le XVIIe siècle et les méthodes d'analyse des textes littéraires.


Dealer : Prêt d'ami : merci Greg pour ce trésor !


Ma lecture :
J'ai longtemps vu cet ouvrage dans les librairies ou bibliothèques bretonnes, mais je ne l'ai même jamais feuilleté.  La couverture austère peut-être ? Puis un ami Rennais expatrié en Ile-de-France m'a convaincue et me l'a prêté. Je lui dois là une belle découverte !
Jean Rohou ne fait pas que raconter son enfance à Plougourvest (situé à 15km de chez moi) dans les années 30-40-50, il la documente avec des faits historiques et remonte parfois au-delà du Moyen-Age. J'y ai appris beaucoup de choses sur "mes" ancêtres. Quand on parle du pays du Léon (Finistère Nord : Saint-Pol-de-Léon, Roscoff), on entend les mouettes, on voit les champs d'Artichauts, on imagine l'austérité des gens, on entend sonner la Cathédrale, on y sent une odeur iodée, ou de crêpes, ou de cidre, ou de fumier aussi ... Jean Rohou met à plat ses racines, les racines du Léon. L'ouvrage fait plus de 500 pages, et malgré une documentation parfois très pointue, on ne s'ennuie pas et il nous emmène chez lui, en Lannurien (Plougourvest). Ses anecdotes sont enrichissantes et toujours fondées dans leur contexte historico-social. Il dessine tout simplement, mais parfaitement, l'Autrefois.
C'est un document à lire par les Léonards et les Nord-Finistériens pour connaître leur histoire, leurs parcours.

Avis des lecteurs:

  1. Ça a l'air bien intéressant ! je me le note.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer

Suivantes Précédentes Accueil