mercredi 31 mars 2010

Une vie

http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/0/7/1/9782234058170.jpgUne vie,
Simone Veil,
Ed. Stock, 2007


Mot de l'éditeur :
C’est un événement. Simone Veil accepte enfin de se raconter à la première personne. 
De son enfance niçoise dans une famille juive complètement assimilée, et de sa déportation à Auschwitz avec sa mère et l’une de ses sœurs en mars 1944, jusqu’à ses fonctions les plus récentes, elle a su s’imposer comme une figure singulière et particulièrement forte dans le paysage politique français. Femme libre s’il en est, elle a exercé le pouvoir sans jamais le désirer pour lui-même mais pour améliorer, autant qu’elle l’a pu, les conditions de vie de ses concitoyens : à l’administration pénitentiaire, puis au ministère de la Santé dans le gouvernement Chirac sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing – c’est là qu’elle fait voter, contre son camp, la loi sur l’IVG ; à la présidence du Parlement européen, où elle se montre capable de tenir tête au Premier Ministre français, Raymond Barre ; comme ministre des Affaires Sociales, de la Santé et de la Ville dans le gouvernement dirigé par Balladur et présidé par François Mitterrand ; au Conseil constitutionnel ainsi qu’à la Fondation pour la mémoire de la Shoah. 
Fidèle à ce qu’elle estime être la fonction des rescapés des camps de la mort, elle a témoigné, chaque fois qu’elle l’a pu, en France comme partout, de son expérience d’Auschwitz. 
Mais cette femme de mémoire n’est jamais nostalgique, jamais passéiste, elle n’a souci que du monde de demain, celui qu’elle lèguera à ses petits-enfants et à ses arrière-petits enfants dont la place est grande dans sa vie. 
Elle a beaucoup voyagé, rencontré la plupart des « grands » de ce monde, vécu de près les événements majeurs du XXe siècle. Elle en parle sans forcer sa voix, mais on l’entend.



Cela faisait longtemps que j'avais ce livre sur mes étagère, je profite de la fraîche 'intronisation de Simone Veil à l'Académie Française pour le lire. J'avais hâte de mle plonger dedans pour deux grandes choses qui qualifie l'auteur : la rescapée des camps et la ministre de la loi sur l'IVG. Je ne connaissais que ces faits de Simone Veil, et en lisant son autobiographie, j'en ai appris beaucoup plus, et surtout l'enchainement de ces choix.
Une vie, de Simone Veil, c'est une vie marquée à vif par l'Histoire, la politique, la France, l'Europe, ... Une vie bien remplie, pas toujours facile mais dont les épreuves l'ont rendue forte et lucide.
A conseiller vivement !

Avis des lecteurs:



  1. Je pense que cest un livre un peu trop classique pr moi et je ne suis pas très auto biographie, mais merci pour le résumé! :)



    RépondreSupprimer


  2. Je l'ai lu en diagonale l'an dernier, la partie sur son enfance et son adolescence m'interessant davantage. C'est un beau livre bilan !



    RépondreSupprimer

Suivantes Précédentes Accueil